Potosi Potosi....

Publié le par Amélie .

LES MINES



.Minerais : A l´epoque coloniale espagnole : argent pure a 97% situee sur le pourtour de la montagne. Maintenant, quasiment plus d´argent, et de toute facon, c´est exploite par une entreprise etrangere americano-canadienne (accord passe entre l´Etat bolivien et ces pays). Du coup, les boliviens doivent travailler a l´interieur de la montagne, dans les galeries. Ils y extraient un peu d´argent (mais pas pur), du zinc, de l´etain, du plomb.
.Organisation : 
Exploitation du pourtour de la montagne : entreprise etrangere (cf. ci-dessus). Les mineurs sont salaries et payes environ 1 500bol/mois (150 euros).
Exploitation des galeries : il y a une cooperative de mineurs qui payent les retraites et participent aux frais medicaux des mineurs. Pour exploiter un filon dans une galerie, le mineur chef paye 2 000bol a la cooperative. Il travaille 4 jours/semaine pendant 10h00. Il cotise a la cooperative pour sa retraite. Il gagne environ 800bol/mois mais cela depend totalement de la chance qu´il a de tomber sur un bon filon. Il peut avoir des employes qu´il paye alors de facon fixe.
Les minerais sont evacues dans de petits wagons sur rails jusqu´a l´exterieur, puis places dans un camion. La, le mineur est paye en fonction de la quantite et de la qualite de ses minerais. La camion va ensuite a la raffinerie ou les minerais sont tries, laves, emballes, et exportes principalement vers la Belgique, la Chine et le Japon. Alors que l´entreprise etrangere met 8min pour remplir un camion de 8 tonnes de minerais grace aux tracteurs et autres machines, les mineurs boliviens mettent 1/2 journee en utilisant des brouettes...


.Mineurs : Commencent vers 15 ans, jusqu´a 65 ans. Mais en general doivent s´arreter a 45 ans pour cause de problemes de sante. Ils machent des feuilles de coca au debut de leur journee et savent qu´ils ont travaille 4h00 quand les euilles n´ont plus de gout.
.3 types de mineurs : les pauvres travaillent a la main, i.e. avec un marteau et un burrin (gagnent environ 800bol/mois soit 80 euros), les moyennement riches qui travaillent a la dynamite, et les riches qui travaillent a l´aide de machines comme le marteau-piqueur (gagnent jusqu´a 100 000bol/mois).



.Dangers : 1) Eboulements tres frequents car il y a des galeries partout dans tous les sens (risque important d´effondrement), d´ailleurs la ou nous sommes alles lors de notre visite, il y a eu un eboulement le matin meme (pas tres rassurant)... 2) Explosion due aux gaz.  3) Risque que la lampe sur le casque n´ait plus de batterie, le mineur est alors dans le noir total, et il risque de tomber dans les multiples trous qui longent la gallerie.  4) Inhalation de gaz toxiques.
.Croyances : Il y a 3 dieux dans la culture Inca. 1)le Dieu du ciel, du soleil, de tout ce qui est aerien (desole, nous n´avons pas retenu le nom des 2 premiers dieux...)  2)le Dieu de tout ce qui est sur Terre (animaux, vegetation, eau...) 3)le Dieu de tout ce qui est sous Terre, appele Supay. Les mineurs prient et dont des offrandes (cigarettes, feuilles de coca) chaque mardi matin (debut de la semaine de travail) et vendredi soir (fin de la semaine) pour que le dieu soit "gentil", c´est a dire pour eviter les eboulements, les morts, et trouver un bon filon.
.Rq1 : Lorsque nous avons fait notre visite, nous avons achete des feuilles de coca et une sorte de pate qu´ils melangent aux feuilles, de la dynamite, des meches, et de l´alcool a 90 degre qu´ils boivent pur (pour que le filon qu´ils trouvent soit pur lui aussi....).
.Rq2 : les mineurs pauvres souhaitent la nationalisation de la mine (engendrant un salaire fixe, et meilleur), les mineurs riches evidemment ne le veulent pas (engendrant une diminution de leurs revenus).
.Rq3 : On se croyait 100 ans en arriere en France, ca fait vraiment mal au coeur...
.Rq4 : En 2008 : 20 000 mineurs. En 2009 : 12 000. Consequence de la baisse du prix des minerais. Les revenus des mineurs ont donc bien sur diminues aussi. Conditions de vie tres tres difficiles.

Publié dans Bolivie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Pas très réjouissant tout ça,mais instructif.En faisant ce périple vous aurez vu plusieurs facettes du monde.
Répondre
A

Effectivement, la vie pour les mineurs semble encore plus difficile que pour le reste de la population bolivienne, deja tres pauvre....
C´est bien de voir aussi ce cote la de la vie....